Quelques travaux pour améliorer la performance énergétique d’un habitat

Avec la crise énergétique actuelle, le gouvernement incite les citoyens à réaliser des travaux de rénovation pour réduire la consommation d’énergie. Pour cela, l’autorité publique octroie une subvention à toutes les personnes qui améliorent l’isolation de leur logement. Mais cela ne se limite pas simplement à la pose d’isolants. L’État subventionne aussi l’utilisation d’un système de chauffage offrant un bon confort thermique.

Augmenter la performance énergétique de sa maison avec les bons travaux

Dans les bâtiments anciens, l’amélioration de la performance énergétique requiert souvent la réalisation de quelques travaux de rénovation pour éviter les pertes d’énergie. Habituellement, le propriétaire est tenu de commencer par une isolation des murs, des combles, de la toiture, des fenêtres et des planchers. En isolant ces zones, l’individu ne réduit pas simplement sa facture. Il profite également d’un confort thermique, car les isolants limitent la déperdition de chaleur.

Puisque les habitations consomment beaucoup d’énergie à cause des appareils de chauffage, le gouvernement incite les citoyens à investir dans des équipements comme la poêle à bois ou la chaudière à condensation.  Ces matériels ne sont pas énergivores. Avant d’acheter ce type de système de chauffage, il est conseillé de réaliser un diagnostic de performance énergétique. De cette manière, le particulier peut connaître la quantité de gaz à effet de serre dégagé par son bâtiment et sa valeur sur le marché immobilier.

Astuces pour améliorer la performance énergétique d’une maison à moindre coût

Le gouvernement essaie de limiter les effets de la dégradation de l’environnement. Pour cela, il octroie une aide financière à tous les citoyens qui effectuent des travaux de rénovation respectant les normes de la transition énergétique. L’État finance ses sujets par le biais du système de crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro ou le chèque énergie. Pour jouir de ces financements, le propriétaire de l’immeuble doit remplir les conditions établies par l’autorité publique. Cette dernière exige souvent que les ouvrages soient accomplis par une entreprise reconnue « garant de l’environnement ».

L’isolation du bâtiment n’est pas l’unique moyen pour le particulier de bénéficier d’une contribution. Il peut aussi prétendre à des subventions pour les poêles à bois. Généralement, le pourcentage de cette aide tourne aux alentours de 20 à 50% du prix de pose d’un poêle à bois. Pour connaître le montant exact du financement, le propriétaire de l’immeuble peut user d’un simulateur de devis travaux en ligne.

 

Laisser un commentaire